Section question-réponse

 

Vous trouverez ici plusieurs questions qui m’ont été posées par des étudiants de mes cours. Ce sont des questions extra-curriculaires dans le sens qu’elles ne faisaient pas partie des cours comme tels. Voici mes réponses.


Assurez-vous de bien sélectionner votre session tout au haut de la page!

-Ton opinion sur le transhumanisme?


Ça me fait peur. Je crois que c'est le début de la fin pour l'être humain. On est dans la conclusion de l'histoire humaine. D'ici 100, maximum 200 ans, les être humains qui existent sur terre depuis des centaines de milliers d'années n'existeront plus. Un peu comme si aujourd'hui il n'y avait plus de loups, mais seulement des chiens. Certains chiens sont semblables aux loups, comme le husky, et j'imagine que certains post-humains seront semblables, du moins physiquement, aux humains d'aujourd'hui. Mais il y a aussi les caniches, et il ne fait aucun doute que des gens vont se modifier au point d'être aussi différent des humains que les caniches le sont des loups.


D'un autre côté, le transhumanisme c'est aussi la libération de l'être humain, la libération de ses contraintes biologiques. C'est une porte qui s'ouvre toute grande sur notre créativité et notre volonté de dépassement. Dans ce sens, les post-humains seront des humains non-contraints, des humains pleinement déployés.


Le prix à payer, qui me semble inévitable actuellement (mais nos descendants trouveront peut-être une solution à ça aussi), c'est l'éclatement du tissu social. Si c'est déjà difficile de vivre ensemble aujourd'hui tandis que nous sommes biologiquement très similaires, imaginons ce que ça aura l'air quand nous serons tous transgéniques, nanotechnologiques et avec des implants d'intelligence artificielle. À moins de court-circuiter les systèmes psychologiques de base, on risque de faire face à un futur où les gens sont très puissants, mais tous anxieux et dépressifs... Pas très joyeux, comme vision du futur.

-Socialisme; pour ou contre?


Qu'est-ce que le socialisme pour toi? Voici ce qu'en dit wikipedia: "Le mot socialisme recouvre un ensemble très divers de courants de pensée et de mouvements politiques, dont le point commun est de rechercher une organisation sociale et économique plus juste. Le but originel du socialisme est d'obtenir l'égalité sociale, ou du moins une réduction des inégalités et, notamment pour les courants d'inspiration marxiste, d'établir une société sans classes sociales."


Commençons par "une organisation sociale et économique plus juste." Que veux dire juste? La définition la plus simple de la justice, c'est que les gens reçoivent ce qu'ils méritent. Dans ce sens, ceux qui font d'énormes efforts devraient recevoir plus que ceux qui n'en font pas. À long terme, ça nous donne un groupe de gens très compétents, très riches et très puissants et un autre groupe de gens qui n'ont rien de ça parce qu'ils n'ont pas fait les efforts. Ça ne ressemble pas au socialisme, il me semble...


Les socialistes utilisent généralement un autre sens du mot "juste". Pour eux, ça veut dire égal. Mais égal n'est pas toujours juste. Est-ce que c'est juste que les gens qui ne font pas d'efforts reçoivent exactement la même chose que ceux qui en font beaucoup? Il me semble que non. Je ne parle pas des gens malchanceux, qui ont été brisés par la vie en n'ayant commis aucune erreur. Je ne parle ici que des gens lâches.


Continuons avec "Le but originel du socialisme est d'obtenir l'égalité sociale, ou du moins une réduction des inégalités [...] d'établir une société sans classes sociales." Bon. Il faut s'entendre. Y a-t-il des classes, ou n'y en a-t-il pas? On voit ici l'importance du concept d'égalité. Une société sans classe est, à mon avis, absolument impossible.


Si un état tyrannique impose un salaire unique pour tout le monde, est-ce qu'on arrive à une société sans classe? Pas du tout. On arrive à une hiérarchie tout aussi importante, mais qui n'est pas basée sur l'argent. Une des caractéristiques uniques des êtres humains, comparés à toutes les autres créatures sociales vivant sur la terre, c'est que nous avons plus qu'une hiérarchie. En fait, nous en avons des centaines, voir des milliers. Si on élimine la hiérarchie de la richesse, tout ce que ça va faire c'est que d'autres hiérarchies vont la remplacer. On va donc avoir d'autres classes basées sur d'autre critères.


Personnellement je ne crois pas qu'une société sans classe puisse exister, sauf temporairement. La seule façon c'est d'en faire une tyrannie dans laquelle les gens souffrent énormément (mais tous de façon égale!), comme l'URSS, la Chine de Mao, le Cambodge de Pol Pot, le Vénézuela actuellement, la Corée du Nord actuellement, etc...


Donc non, je ne suis pas un fan du socialisme au sens fort. Pour ce qui est de la sociale démocratie, comme on la vit ici et dans la majorité des pays d'Europe, je n'ai aucun problème. Si pour toi le socialisme c'est une société qui se donne un filet de sauvegarde pour les plus démunis et les moins chanceux, alors je suis pour. Mais c'est déjà le cas de presque tous les pays occidentaux, même les USA.


Finalement, le socialisme c'est un concept caméléon que je n'aime pas parce qu'il est trop flou. Quand il ressemble au communisme (c'est le sens que le mot socialisme a pour plusieurs Américains, par exemple), alors je ne l'aime pas du tout. Dans sa face plus gentille de sociale démocratie québécoise, alors go!

 

Première page:

-Ton opinion sur le transhumanisme?

-Socialisme; pour ou contre?